Café Mystique Coffee – Certifié équitable

 

Café Mystique Coffee était un des premieres compagnies a devenir certifié équitable au Canada.

Titre-Fair-Trade
 

L’origine du commerce équitable

Né de la collaboration entre de petits producteurs agricoles d’Afrique et des organisations européennes d’aide internationale dans les années 1950-60, le commerce dit équitable voulait combattre les inégalités inhérentes du commerce international. Aux prises avec des cours mondiaux trop bas et dépendant souvent d’intermédiaires sans scrupules, les producteurs et leurs familles étaient maintenus dans la pauvreté. En s’alliant avec des organisations d’aide internationale, les producteurs ont créé les bases d’un système commercial leur garantissant un juste prix pour leurs produits et leur assurant un acheminement direct aux marchés européens.

À la fin des années 1980, un système international de certification équitable et de labellisation a été instauré pour répondre à la demande grandissante du public. Par ailleurs, les entreprises s’intéressaient aussi de plus en plus au phénomène. Quant aux consommateurs, ils voulaient qu’on leur garantisse que les producteurs et travailleurs bénéficiaient réellement de leurs achats.
Le commerce équitable s’est depuis structuré et labellisé en créant Fairtrade International (FLO). Il existe aujourd’hui dans les pays consommateurs 21 initiatives nationales de labellisation du commerce équitable, dont Fairtrade Canada, correspondant à 23 pays membres de FLO. Plus de 1,5 million de producteurs et leurs familles dans une soixantaine de pays en développement bénéficient chaque jour de la vente de produits Certifiés Équitables.

 

Qu’est-ce que le commerce équitable?

Le commerce équitable propose d’importants changements au commerce conventionnel. Ce dernier a trop souvent manqué à ses promesses de développement, de revenus dignes pour les producteurs et d’opportunités pour les travailleurs des pays les plus pauvres du monde. Par divers mécanismes de protection et de contrôle, le commerce équitable tente de pallier à tous ces problèmes.
La pauvreté et l’état de survie limitent les capacités des producteurs alors que les forces du marché tendent à les marginaliser et les exclure davantage. Cela les rend vulnérables à l’exploitation, qu’ils soient agriculteurs, artisans ou encore travailleurs embauchés dans une grande entreprise.

Le fait que deux milliards de nos concitoyens vivent avec moins de 2 dollars par jour, malgré un travail extrêmement dur, donne à penser qu’il y a effectivement un problème.
Le commerce équitable est une manière plus juste et plus saine de faire des échanges de façon à ce que tous les affiliés puissent avoir accès à une meilleure qualité de vie. En créant des conditions commerciales stables et durables, il donne le pouvoir aux producteurs et à leur communauté de s’assurer un meilleur avenir et de décider de leurs besoins et priorités. Il offre la possibilité aux négociants et aux distributeurs de faire le commerce de denrées qui ne sont pas issues de l’exploitation ou de toute autre forme d’abus tout en leur ouvrant les portes d’un secteur toujours en croissance et innovant. Enfin, il permet aux commerçants et aux consommateurs d’offrir et de choisir des produits qui correspondent à leurs valeurs et standards.

 

Un modèle unique pour tous ?

Les façons de faire varient beaucoup. La pratique du commerce dit équitable résulte de la compréhension et de la nature des problèmes et enjeux auxquels le commerce équitable doit pallier et servir de solution. De la même manière, Fairtrade Canada est une organisation qui gère le segment national d’un système international qui fixe les normes définissant ce qu’est un produit issu du commerce équitable labellisé. Ils offrent ainsi aux Canadiens une certification sérieuse qui atteste que les normes ont été respectées. L’intention est double : d’une part, apporter de la clarté sur le commerce équitable, permettant une meilleure compréhension du concept et de sa structure; et d’autre part, insuffler de la crédibilité au commerce équitable labellisé, augmentant la confiance du public en des standards respectés et des bénéfices réels.

Toutefois, ni Fairtrade Canada, ni le système international dont elle est membre et représentante au niveau national ont « inventé » le commerce équitable. Pas plus que leurs normes et standards devraient être la seule façon de concevoir le commerce équitable. De même, les entreprises qui répondent à nos normes et dont les produits portent notre marque de certification du commerce équitable ont des approches souvent différentes, et c’est à vous comme un individu de décider de l’approche la plus logique pour vous.
En fin de compte, le commerce équitable fait appel à notre sens d’équité et de dignité communes et applique ces valeurs au marché. Il nous permet de faire une différence positive dans le monde simplement par les produits que nous choisissons d’acheter.

 

Au-delà du commerce, la communauté

Le commerce équitable a mille visages et chapeaute des centaines de projets à travers le monde.
En plus des organismes de certification comme Fairtrade Canada et des membres de la chaîne d’approvisionnement, il existe une communauté beaucoup plus grande qui forme à la fois le pilier et le moteur du commerce équitable. Cette communauté rassemble, en plus des acteurs directs, un nombre croissant de militants, d’organismes, de coopératives, d’entreprises et d’individus de tous les milieux et de toutes les origines poursuivant des objectifs similaires par des actions, des discours et des formules fort différentes. Réels bâtisseurs d’un monde meilleur, plus équitable et d’un développement durable et humain, ces groupes hétéroclites se rejoingnent et se reconnaissent dans cette volonté et cette persévérance à multiplier les efforts pour contrer les effets néfastes d’un système économique aussi inéquitable que globalisé. Et ils sont de plus en plus influents dans leur sphère d’activité.

 

La certification équitable

 

Les principes de base

Les producteurs et leurs organisations sont inspectés et certifiés par FLO-CERT. Ce premier niveau de contrôle et de certification a lieu dans les pays producteurs, les contrôles étant assurés par des tiers vérificateurs internationaux certifiés ISO 65.

Au Canada, les importateurs obtiennent de Fairtrade Canada une licence qui leur permet de s’approvisionner en produits Certifiés Équitables auprès des producteurs. Par des contrôles et des vérifications comptables, on s’assure que les opérations des importateurs concordent avec les ventes des producteurs et les achats des détenteurs de licence au Canada et qu’ils paient aux producteurs au moins le prix minimum équitable ainsi que la prime équitable.
Les transformateurs signent également une entente avec Fairtrade Canada afin d’obtenir une licence pour utiliser la marque Certifié Équitable sur leurs produits. Ils doivent alors déposer des rapports trimestriels et se soumettre régulièrement à des vérifications effectuées par des tiers, afin de s’assurer qu’ils s’approvisionnent auprès de producteurs et d’importateurs certifiés et qu’ils respectent les normes de FLO.

Chez le détaillant et entre les mains du consommateur, la marque de Fairtrade Canada et la marque Fairtrade imprimé sur l’emballage du produit démontre la certification. Un produit portant la marque a donc réussi tout le système de contrôle et de certification.